BIENTÔT

La parution de mon deuxiéme roman, intitulé "La colère des agneaux" est prévue pour le premier mars 2018. Suivez l'arrivée de ce bébé sur cette page, jour aprés jour....

Les faits?

L'histoire se déroulait en République de Boula.

RépubliqueIMG_20170929_220702 de Boula, en Afrique de l'ouest, où « l'association de malfaiteurs » au pouvoir ne respectait plus rien. Pendant que le peuple qui s'était pourtant battu jusqu'au sang pour l'instauration de la démocratie souffrait de la pauvreté, les barons du régime,  s'enrichissaient à qui mieux-mieux.

"Les cerveaux s’en allaient enrichir des cieux plus respectueux de leur statut. En désespoir de cause, les muscles prenaient d’assaut la méditerranée." Ils partaient, sans regard pour les risques, sans respect pour les lois....

 

 

 

 

 

 

 

IyyoNiandouLa parution, aux éditions « Afrique Lecture », de mon premier roman, "Le surdoué", est intervenue le 10 février 2010.

 

 

"Le surdoué" nous concerne tous:

Le contexte: "L’administration publique pourrissait doucement. Ses barons s’adonnaient à qui mieux mieux à leurs trafics impunis." La pauvreté sévissait.

 

 

 

Les faits:

Une adolescente non scolarisée voulait s’en sortir … par tous les moyens. « Très jeune déjà, Halima montrait des différences d'avec les fillettes de son âge : piler le mil, ramasser du bois et puiser de l'eau étaient des tâches qu'elle trouvait exécrables et inhumaines. » C’était à Taddou, un hameau perdu de l’Ader profond.  « Naître, grandir, se marier avec le premier venu, faire le maximum d'enfants, aider son mari à exploiter ses champs, tout ceci en se nourrissant de l'éternelle boule de mil, ainsi était inexorablement vouée la vie d'une femme de Taddou. Ici, depuis toujours, la distribution des rôles est une chose établie, ancrée, qu’aucun tremblement de terre ne semblait pouvoir modifier. L’humain naît, s’y conforme et  s’efface. Ici, naître fille, c’est être condamnée inexorablement au martyr. Grandir femme, c’est se confirmer esclave. … Patiemment concoctées au fil des siècles, ces «lois », malgré la déclaration des droits de l’Homme, malgré la science, malgré et contre, dominent dans les relations de genre ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Niamey, un adolescent, élève et surdoué avait plein de projets pour lui-même, pour sa famille et pour son pays … « Le génie est plus sensible que le commun des hommes. Pour un rien, il peut se refermer à jamais, se mettre à se demander ce qu’il fait dans la société ou même dans la vie…Les surdoués sont faits champions. Dans quels sens ? C’est l’environnement qui le détermine. Ils ne deviennent pas forcément professeur ou agrégé en quelques sciences. Au contraire, du fait qu’ils sont considérés comme anormaux, différents en tout cas, ils sont en général incompris, plus facilement marginalisables. »

 

 

 

Les deux adolescents croisèrent Séfou,  un méchant trentenaire, le même jour. «Avec l'élégant complet blanc  de Chadda et les fines lunettes qu'il portait, on l'aurait prit pour le plus rangé des pères de famille  mais à regarder de près, on hésiterait devant les deux immenses rides qui barraient son visage en demi-lune, de part et d'autre du nez proéminent, descendant jusqu'aux commissures des lèvres. Une parenthèse gigantesque qui lui donnait l'air hideux de ceux qui ont gaspillé leur vie à poser des peaux de bananes à leurs semblables. »

 

Des années plus tard …… Sur fonds de chômage, de prostitution, d'alcool, de mensonges, de haine et de rumeurs surviennent d'effroyables meurtres en série dans la capitale. Peur sur Niamey et enquête policière ...

 

"De nuit, en longeant l’asile psychiatrique de l’hôpital de Niamey, vous entendrez peut-être un hurlement sinistre, à vous glacer le sang, un hurlement de bête blessée, qui n’est qu’un avertissement à la société des hommes. »

 

 

 

 

 

Le message:

Même si " Les événements qui y sont  racontés n'avaient pu se dérouler et passer inaperçus au Niger ...", "Le surdoué" nous rappelle que les jeunes filles et garçons qui nous entourent, eux, ne sont pas fictifs. Ces jeunes qui nous entourent et qui, pour courir à "notre rythme", se délestent de leur chance. Terrorisés ou affamés, exploités ou oubliés, ils finissent par se voir en monstres dans le miroir qu’est la société....et à vouloir rendre la pièce de la monnaie. Incertitudes sur les sentiers de l’avenir.

::: * :::

 

Achetez "Le surdoué" en:

  1. Visitant la librairie "les farandoles" et les librairies régionales à l'intérieur du Niger.
  2. Appelant au 00227 96 99 70 33
  3. Envoyant un mail à l'adresse - commander.lesurdoue@yahoo.fr  - qui précise:

 

 

  • Votre adresse.

  • Le nombre d'exemplaires que vous souhaitez acquérir à raison de 2500 f cfa par unité (y compris les frais de port )sur le territoire national nigérien .

         Merci